Accueil du site > Des ressources classées par compétences > Compétence II : Maitrise d’une langue étrangère > Evaluations académiques en langues : un outil au service de la mise en (...)

Compétence II : Maitrise d’une langue étrangère

Evaluations académiques en langues : un outil au service de la mise en œuvre du socle commun et du livret personnel de compétences.

dimanche 9 janvier 2011, par Administrateur


 

Depuis 2006 pour la classe de 3ème (anglais, allemand, espagnol, italien, arabe, chinois et provençal) et depuis mai 2010 pour la classe de 5ème (anglais et allemand), les évaluations académiques en langues vivantes nous permettent d’avoir une photographie des acquis des élèves.

 

Nous souhaitons que ces évaluations ne soient pas considérées comme un exercice déconnecté des préoccupations du collège :

  • elles peuvent être reliées aux évaluations institutionnelles débouchant sur une moyenne chiffrée ;

  • elles s’inscrivent d’autre part dans le cadre plus large de la mise en œuvre du socle commun et du livret personnel de compétences.

 

1. Notation chiffrée

La commission académique d’évaluation en langues a prévu pour la session 2011 de proposer une grille de conversion des points score en note chiffrée afin d’alléger le travail des enseignants de langue. Cette grille leur permettra d’attribuer une note dans les activités langagières évaluées qu’ils pourront inclure dans la moyenne du 3ème trimestre ce qui leur évitera de multiplier les évaluations en fin d’année scolaire.

Cette grille de conversion leur sera communiquée à la fin du 2ème trimestre.

 

2. Livret personnel de compétences et validation du niveau A2. Lien entre les évaluations et la validation du niveau A2.

 

a) Comment exploiter les résultats des évaluations académiques de 5ème ?

  • L’analyse des résultats académiques et par établissement apporte des renseignements très utiles et exploitables. Pour l’anglais LV1 seul, au niveau académique, 42% des élèves détiennent toutes les compétences de niveau A2, cela signifie que 4 élèves sur 10 pourraient être validés sur toutes les compétences en fin de 5ème ou en début de 4ème. Toujours pour l’anglais au plan académique, puisque 22% supplémentaires ont validé 3 compétences sur 4 (étant entendu que l’expression orale comprend l’expression orale en interaction et expression orale en continu), cela signifie qu’en fin de 5ème ou en début de 4ème, 6 élèves sur 10 pourraient se voir valider au moins 3 compétences sur 4. Pour les 36% restant, autrement dit environ 4 élèves sur 10, il s’agira de prévoir un dispositif spécifique (PPRE, accompagnement éducatif…) destiné à faire progresser ces élèves dans les compétences qu’ils ne détiennent pas. Il va de soi que l’analyse de ces résultats envisagés sur le plan académique doit être modulée en fonction des résultats obtenus dans chaque établissement.

  • Les résultats académiques montrent quelques faiblesses au niveau de l’expression (orale et surtout écrite). Ces résultats doivent conduire les professeurs à envisager des activités d’entraînement spécifique en classe pour permettre aux élèves de progresser dans ces compétences langagières.

  • Une articulation possible entre les évaluations de 5èmeet la validation du niveau A2 au DNB. Ces évaluations ne constituent pas la validation elle-même. Néanmoins, ces évaluations, comme les évaluations conduites par les enseignants dans le cadre habituel de l’année scolaire, mènent à la validation qui peut commencer en début d’année de 4ème, par la validation de certains items. Elles donnent en effet une indication forte sur le pourcentage d’élèves pour lesquels on peut valider 3, 4 ou 5 compétences. Si l’on reprend les résultats académiques, on voit qu’en anglais, 42% des élèves de 5ème ont satisfait aux critères d’évaluation au niveau A2. Les professeurs n’ont plus pour ces élèves qu’à « entretenir » les compétences reconnues pour pouvoir les valider en fin de 1er trimestre de 4ème au terme du contrôle continu qui confirmera ou infirmera les résultats.

 

b) Comment exploiter les résultats des évaluations académiques de 3ème  ?

Ces évaluations ne portent certes que sur une activité de compréhension et une activité de production. Elles nous donnent cependant des indications fortes sur les résultats de nos élèves : entre 70% et 90% en compréhension de l’oral et autour de 70% pour l’expression écrite dans toutes les langues évaluées en LV2.

 

L’analyse des résultats obtenus aux évaluations de fin de 5ème et de fin de 3ème doit aider les professeurs de langue, qu’ils enseignent en LV1 ou en LV2, à mieux orienter les élèves dont ils ont la responsabilité dans le choix de la langue en vue de la validation du socle commun et cela, dès la classe de 4ème.

 

Il convient par ailleurs de garder à l’esprit que le niveau A2 est le niveau dit « de survie » que nous devons garantir à tout élève qui sortirait à 16 ans, du système éducatif.

 

Voir tableau en annexe : l’échelle de niveaux du CECRL.

 

 

c) Comment faire progresser les performances et les compétences des élèves dans l’établissement ?

 

Analyse des résultats en fin de 5ème :

  1. Taux de maîtrise du niveau A2 par compétence et par langue

 

 

Anglais LV1 seul

Anglais bilangue

Allemand LV1

 

Expression

Compréhension

Expression

Compréhension

Expression

Compréhension

 

orale

écrite

orale

écrite

orale

écrite

orale

écrite

orale

écrite

orale

écrite

Clg X

63,5%

61,6%

91,8%

89,5%

92,9%

96,6%

100%

100%

79,3%

89,7%

100%

100%

Acad.

55,7%

51,4%

86,6%

82,9%

71%

70,2%

95%

92,4%

69,1%

67,5%

92,5%

97,8%

 

  1. Répartition des élèves selon le nombre de compétences détenues

 

 

% d’élèves selon le nombre de compétences détenues

 

0 sur 4

1 sur 4

2 sur 4

3 sur 4

4 sur 4

Anglais seul

0%

1,9%

24,5%

17,9%

55,7%

Anglais bilangue

0%

0%

3,6%

3,6%

92,9%

Allemand LV1

0%

0%

0%

25%

75%

 

Dans cet établissement, le taux de réussite en compréhension est bien supérieur au taux obtenu en expression. Les efforts que devront entreprendre les professeurs d’anglais concernent donc davantage un entraînement plus ciblé en expression orale et écrite, ce qui aura pour conséquence de faire progresser le nombre d’élèves pouvant valider 4 compétences sur 4, le taux actuel, pour cet établissement étant de 55,7%.

Valider le niveau A2 implique un équilibre entre toutes les activités de communication langagière. En effet, il faut garder à l’esprit que les élèves doivent, pour valider le niveau A2, valider toutes les compétences, qu’aucune des compétences ne peut être compensée par les bons résultats obtenus dans une autre.

 

 

 

 

La comparaison de ces résultats à ceux obtenus en classe de 3ème dans 2 compétences (une en production et une en réception) permet d’évaluer la façon dont l’établissement fait progresser ses élèves.

 

Exemple 2.

Anglais 5ème Evaluations au niveau A2

 

 

Anglais LV1

 

Expression

Compréhension

 

orale

écrite

orale

écrite

Clg Y

74,2%

58,5%

93%

82,9%

Acad.

55,7%

51,4%

86,6%

82,9%

 

 

 

 

Anglais 3ème Evaluations au niveau B1 en compréhension de l’oral et en expression écrite.

 

 

Expression écrite

Compréhension de l’oral

Clg Y

19,6%

57,9%

Académie

30,8%

61,3%

 

Cet établissement obtient de bons résultats en 5ème en expression écrite en LV1 anglais mais connaît un effondrement en 3ème par rapport à la moyenne académique.

Les causes de cet échec relatif sont sans doute multiples mais réclament une réflexion approfondie en particulier quant aux activités d’entraînement à l’expression écrite proposées en 4ème et en 3ème.

 

 

 

 

 

Pour la Commission académique
des langues vivantes,

Agnès Levicky

Pierre Roux

 


Documents joints :

Télécharger le document





Responsable de publication : M. Faralli
Dernière mise à jour : samedi 7 avril 2012 - Tous droits réservés © Académie d'Aix-Marseille 2008-2014
Plan du site | S'authentifier | Espace privé | Suivre la vie du site RSS 2.0